George Griffiths  

George est né le 7 juillet 1927 et dès son très jeune âge il a déjà le goût du risque et de la compétition. Il débute comme cascadeur pour son bon ami Roger Noël de Noël Raceway. Il passe à travers des murs de feu et de glace et fait des sauts périlleux.

Un jour, il apprend que deux de ses amis Jacques Parent mécanicien et Marcel Calouette construisaient une voiture de course et George pensait bien en être le conducteur mais il en fût autrement. George déçu décida donc d’acheter une Ford 1934 qui appartenait à Ti Gars Gerry de Waterloo et lui donna le numéro Lucky Seven à cause qu’il était né le 7 du 7 mois 1927. Vous remarquerez sur la photo ci-contre que les barres de renforcement(crash bars) avaient été installées à l’extérieur de la carrosserie ce qui fait un peu spécial. Il fit ses débuts à St-Pie de Bagot, St-Jérome et Laprairie.

Un jour il rencontre Marcel D’Aoust qui était chef mécanicien pour la ville de Montréal. Lui et George décident avec l’aide précieuse de Yvon Mathieu maître électricien de bâtir une Ford 1937 et on garde le même no. Lucky Seven et ce fût le début d’une brillante carrière. On ne compte plus les victoires et championnats sur les pistes de Rigaud, Ste-Martine, Drummondville, Laprairie ainsi que Bouvrette de St-Jérome.

Cependant un jour le regretté René Boileau emboutit et démolit la voiture de George qui fût une perte totale. George s’en tira avec des blessures qui mit fin temporairement à sa carrière. Mais pendant ce temps Bob Foley qui était propriétaire du véhicule récupéra tout ce qui était encore bon et le transféra sur un Ford coupé 1934 et lorsque George fût rétabli il repris le volant et recommença à gagné jusqu'au jour ou durant une course à St-Jérome George perdit la roue droite avant dans la courbe no.3 sa voiture capota à plusieurs reprise et fut complètement démolie. George fût blessé très grièvement et on a dû le mettre dans le plâtre pratiquement de la tête au pied pendant plusieurs mois ce qui mit fin à sa carrière de coureur automobile.

George lors de cascades au Noël Raceway

Premier Lucky Seven avec les crash bar installés à l’extérieur de la voiture

Le Lucky Seven avant et après l’accident qui a mis fin à la carrière de George Griffiths

 

George lors d’une victoire avec son
Fameux Lucky Seven

George a épousé en 1958 Sylvia Foley ,soeur des réputés coureurs de stock car Richard Dick Foley ainsi que Robert Bob Foley. Il a eu deux fils Michael et Martin et est le parrain du coureur Dan Foley le fils de Bob. Après plusieurs années dans le domaine de l’imprimerie au Canada et au États-Unis George est aujourd’hui retraité et est en excellente santé. Il se rend régulièrement au gym et pratique le tennis et le racket ball. De plus il aime la lecture, la musique les bons restaurants les voyages et les courses d’automobiles font partis de ses précieux souvenirs.
Source Bulletin Anca 08-05-05